AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dorcas Meadowes ✘ Parfois j'rêve, je divague.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Dorcas Meadowes


Ϟ ARRIVÉE A LONDRES :   14/11/2013
Ϟ PARCHEMINS :   3
MessageSujet: Dorcas Meadowes ✘ Parfois j'rêve, je divague.   Jeu 14 Nov - 18:59



Dorcas Meadowes
"Parfois j'rêve, je divague."


16 ans, Howth ∞ Elle est née un certain 14 février dans cette petite ville de pécheur avoisinant Dublin. Une façon originale de fêter la saint valentin. ; Célibataire ∞ Garçon manqué, elle n'a jamais été très doué pour les histoires d'amour. ; maison ∞ Gryffondor ; métier ∞ élève à Poudlard ; baguette ∞ Bois de sorbier, 28,5 cm, plume de corbeau. ; balais ∞ Son Étoile filante un peu défraichi mais plutôt réactif.;  Epouventard ∞ Une étendue d'eau noir et meurtrière. ; Patronus ∞ Un bélier. Son sale caractère, sa franchise décapante et sa détermination à toute épreuve n'y sont pas pour rien. ; Ridikulus ∞ Elle cherche encore. ; crédit ∞ tumblr. ; célébrité ∞ Imogène Poots. ;


Caractère
✘ Impatiente ✘ Indisciplinée ✘ Fainéante ✘ Caractérielle ✘ Impulsive ✘ Grognon ✘ Garçon manqué ✘ Vulgaire ✘ Réservée ✘
Terre à terre, elle n'a jamais aimé les situations floues qui s'enlisent. Les non-dits et les artifices la perturbent. Indisciplinée cependant, elle aime faire les choses à sa manière et a du mal à se plier aux règles dont elle peut se passer. Certains professeurs iront jusqu'à la qualifier de fainéante... Ce qui n'est cependant pas tout à fait vrai, car malgré son apparent détachement, et l'impression qu'elle donne de prendre les choses à la légère, Dorcas est bien souvent plus préoccupée et investie qu'elle ne veut le montrer.
Dans beaucoup trop de situation, Dorcas se montre impatiente, une impatience qui tend bien souvent à l'impulsivité. Il n'est d'ailleurs pas rare d'entendre ses sarcasmes et sa repartie bien placée, résonner dans les couloirs du château. Elle est finalement quelqu'un de déterminée et tenace, ceci lui vaut quelques bonnes notes... et beaucoup d'ennuis. Même si elle ne l'avouera pas, elle a aussi hérité de sa mère une certaine grossièreté, et une franchise souvent déconcertante.
Dorcas est aussi secrète. Il ne s'agit bien entendu pas de timidité, ses nombreux défauts décrit plus tôt en étant la preuve. Mais distante, même avec ses plus proches amis, elle parle très peu d'elle même. Il faut dire que de nature méfiante, elle n'a jamais facilement accordé sa confiance aux autres. C'est d'ailleurs cette pudeur qui l'amène souvent à se montrer sèche et désagréable avec les plus curieux.

✘ Franche ✘ Téméraire ✘ Observatrice ✘ Protectrice ✘ Indépendante ✘ Sensible ✘ Amusante ✘
Dorcas ment aussi bien qu'elle dit la vérité. Et elle met résolument ce trait de caractère dans la catégorie des qualités, car son imagination et son tact lui permettent de se sortir de bien des situations. Elle n'utilise cependant ces petits "mensonges" (comme elle les appelle) uniquement pour éviter de se dévoiler un peu trop, sa pudeur la suivant toujours. Pour le reste du temps, aussi étonnant que cela puisse être, Dorcas est d'une franchise déconcertante… Nous ne somme plus à une contradiction près. Car si pour éviter certain ennuies la jeune femme mentira effrontément, quand il s'agit de dire ce qu'elle pense la blonde ne prend pas de pincettes.
Curieuse et observatrice la jeune fille n'a jamais vraiment eu de difficulté tout au long de sa scolarité, et malgré son indiscipline elle se montrera particulièrement douée avec une baguette. Déterminée et téméraire, elle fera tout pour atteindre les objectifs qu'elle se donne et défendre ses principes.
Dorcas se révèle finalement être une petite blonde au caractère bien trempé.


Anecdotes
Son père était persuadé qu'elle serait une Serpentard comme son frère ainé ✘ Enfant elle a assisté impuissante à la noyade de sa cousine. Même si elle n'en parle jamais, cette évènement l'a profondément marqué ✘ Elle a une peur panique de l'eau ✘ Elle est d'origine irlandaise même si sa famille vit maintenant à Londres... Et elle en est très fière !  ✘ Elle déteste être réveillée ✘ Longtemps, elle a eu peur de dumbledore ✘ Jusqu'à sa troisième année d'étude, un bon nombre de ses camarades la prenaient pour un garçon ✘ Elle peut voir les Sombrals.



You, behind your computer
prénom/pseudo ∞ INDOLENTE ; âge ∞ 24 ans. ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ Googlz. ; Que penses-tu du forum? ∞ Très beau.  ; Et le code dans tout ça ? ∞ sorbet citron. ; Un dernier truc à dire? ∞ . ;


Dernière édition par Dorcas Meadowes le Ven 15 Nov - 12:36, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Dorcas Meadowes


Ϟ ARRIVÉE A LONDRES :   14/11/2013
Ϟ PARCHEMINS :   3
MessageSujet: Re: Dorcas Meadowes ✘ Parfois j'rêve, je divague.   Jeu 14 Nov - 19:00



This is my story
""Dorcas Meadowes, Voldemort l'a tuée de sa propre main."— Alastor Maugrey."


L'innocence.
"Elle avait pris ce pli dans son âge enfantin, de venir dans ma chambre un peu chaque matin, prenait ma plume, ouvrait mes livres, s'asseyait sur mon lit, dérangeait mes papiers, et riait, puis soudain s'en allait comme un oiseau qui passe." __ Victor Hugo.

Au détour d'un couloir, le 3 décembre, Sibylle O'Malley et Alan Meadowes se rentrèrent dedans. Un regard noire et quelques insultes plus tard ils se mirent finalement à rire. Après ce 3 décembre, tes parents ne se quittèrent plus. Tu n'en sais pas plus de leurs rencontres, et cette scène t'a toujours paru absurde.

"…Depuis je fais bien attention de ne cogner personne dans les couloirs du château"

Le mariage consommé, il ne fallut pas plus d'un an à ta mère pour se retrouver enceinte. Un premier garçon, Sam. Elle ne l'avait vraisemblablement pas prévu, mais ton père était tellement heureux qu'elle oublia bien vite ses craintes. Ils ne tardèrent d'ailleurs pas à agrandir la famille et Francis vint égayer un de leur été. Toi, tu ne vis le jour que 5 ans plus tard, alors que quelques flocons tombaient sur Howth, "l'enfant de l'hiver" disait ton père...

"Le 14 février."

Oui, de l'année 1960, un joli cadeau de saint valentin. Il faisait particulièrement froid ce mois là, mais tu réchauffas le foyer. Tu étais autant attendu par ta mère que part ton père. Couvée, enfant tu étais fragile et très craintives.

"Comme quoi, les choses ont changé…"

Ta famille a toujours eu une lourde influence sur toi, à la fois ton cocon et tes fondations, tu ne te sentais à l'aise qu'en leur présence. Tu n'en n'étais pas pour autant un fille sage et disciplinée, n'aimant guère le travail et les contraintes. Un peu trop gâtée, tu ne fournissais d'efforts que lorsque tu en avais envie. Vive, tu exaspérais souvent ta mère. Douée, tu t'attirais les faveurs de ton père. Espiègle, tu trainais toujours avec dans les pates de tes frères... Au point de parfois de prendre pour un garçon.

C'est ainsi que tu grandis, avec les tiens, dans ton chez toi...tu te souviens?

"Oui…Le 23 bis Lynedoch street"

… Sa vue sur le Kelvingrove Park, son petit escalier exigu qui descendait jusqu'à la porte de votre résidence. Tu t'en souviens très bien de ta maison. Tes tous premiers souvenirs se déroulent ici. D'abord sur le vieux fauteuil en cuir du petit salon familial du "manoir Meadowes" comme disait ta mère.

"Pourtant, ça n'avait rien d'un manoir"

Ce n'était ni froid, ni grand, ni luxueux. Non, ta "maison" était chaleureuse, intimiste, agréable. Une petite maison de quartier moldu pourtant bien magique, mystérieuse. Ce fauteuil en cuir, tu t'en souviens encore très bien.

"Papa me racontait que c'est là qu'il me berçait tous les soirs pour m'endormir"

C'était le seul endroit où tu daignais te taire et te calmer, alors, que bébé tu passais plus de temps à pleurer qu'à gazouiller. Il sentait le feu de bois ce fauteuil, et la poudre de cheminette aussi.

"Elle était toute proche, la cheminée..."

En grandissant, il est devenu "ton" fauteuil. A cette époque tu aimais encore la chaleur rassurante du feu dans la cheminée, le son du bois qui crépitent.

L'âge de raison.
"L'âge de raison, l'âge des choses. L'âge de la première douleur qui se voit elle-même" __ Marie-Claire Blais .

Tu étais jeune, bien trop jeune, encore une enfant. Et insouciante pendant tes vacances à Howth où tu étais née, tu aimais jouer à flan de falaise, malgré les interdictions de ta mère.

"...avec Meredith"

Oui, Meredith. La vie semblait si simple. Tu étais peut être plus naïve que tu l'imaginais. Le danger planait déjà, mais tu ne le voyais pas, tu ne voulais pas le voir. Tu avais beau dire le contraire, tu étais encore une enfant. Puis il y a eu ce jour. Ce jour où l'étendue d'eau qui avait bercé tes jeux d'enfant et devenue meurtrière.

"On ne faisait rien de mal, elle a... juste glissée"

Et craintive, paralysée, ne n'a rien pu faire quand l'étendu sombre l'a happée, meurtrière. De ce jour, tu ne veux plus en entendre parler. Pourtant il t'a marqué, et depuis, tu n'es plus vraiment la même. Plus tout à fait une enfant.

La fragilité de ton jeune âge t'as révolté, dégouté... Ton caractère bien trempé c'est petit à petit dévoilé. Craintive fut un temps, tu finis rapidement par détester l'idée de vivre une vie morne et routinière. Une vie marqué par la peur... Une peur qui t'as bloquée ce jour là. Tu es restée plutôt secrète et distante, il faut dire que tu gardes de ton enfance une nature méfiante, et tu n'accordes pas ta confiance facilement.

"Je ne l'accorde à personne d'autre qu'à ma famille!"

Tu es aussi un peu butée… A l'école tu ne plaisais d'ailleurs pas à tout le monde, tes camarades te trouvaient assez froide, instable.
Impatiente et impulsive, tu disais ce que tu pensais quite à déplaire. On entendait souvent tes sarcasmes et ta repartie bien placée résonner entre les murs de Poudlard. Malgré ta passivité parfois énervante et tes airs je m'enfoutiste, tu es finalement devenue quelqu'un de déterminée et tenace. Ca t'as valu quelques bonnes notes et mais surtout beaucoup d'ennuis, et encore aujourd'hui. Tu as beau adorer ton père, c'est de ta mère, de sa franchise déconcertante et parfois même sa grossièreté que tu as héritée.

A Poudlard pourtant, tu fis de merveilleuse rencontre, et malgré ton caractère tu te fis des amis fidèle. Il n'y avait plus tes frères, mais tu pris goût à cette indépendance que tu connaissais peu. Tu pris aussi le goût d'apprendre mais pas forcement ce que l'on te demandait. Ces années à Poudlard tu les chéris, presque autant que le temps passé chez les tiens.
Revenir en haut Aller en bas
 

Dorcas Meadowes ✘ Parfois j'rêve, je divague.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avez -vous honte parfois ?
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Une larme vaut parfois mieux qu'un sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feudeymon ::  :: La Cérémonie de Répartition-